Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LE PRENOM DU JOUR
  • : Chaque jour trouver l'origine de son prénom
  • Contact

Recherche

29 septembre 2021 3 29 /09 /septembre /2021 22:03
SAINT JEROME EST UN PERE DE L'EGLISE MORT EN 420

SAINT JEROME EST UN PERE DE L'EGLISE MORT EN 420

 

Jérôme de Stridon, en latin Eusebius Sophronius Hieronymus, est né en Dalmatie vers 340, ses parents étaient chrétiens mais il ne se fit baptiser qu’à 20 ans au moment où il partit pour Rome, continuer ses études de rhétorique et philosophie grecque. Il les poursuivit à Trèves, Aquilée, puis en Asie Mineure et enfin à Antioche.

 

C’est dans cette ville à 34 ans qu’il décida d’abandonner sa vie errante et profane et de se consacrer à Dieu.  Comme beaucoup il devint ermite dans le désert de Chalcis, au sud-ouest d'Antioche, connu sous le nom de « Thébaïde de Syrie », en raison du grand nombre d'ermites qui y vivaient. Il décida de s’intéresser aux études bibliques, et il se mit à apprendre l’hébreu, il fut ordonné prêtre et partit à Constantinople continuer ses études puis à Rome où il devint un  proche du pape Damase. C’est au concile de 382 qu’il décida de traduire la Bible en latin sur la base du Nouveau Testament grec, de la bible hébraïque et de la Septante (version grecque de l’Ancien testament).

Mais très critique vis-à-vis du clergé romain, et de caractère irascible et vindicatif, il dut quitter la ville à la mort du pape Damase en 386. Il partit pour l’orient  et  s’installa en Palestine  jusqu'à la fin de ses jours dans une cellule près de Bethléem, entouré par quelques amis, hommes et femmes.

On doit à ces  34 dernières années de son existence la majeure partie de son œuvre : sa version de l'Ancien Testament à partir du texte hébreu, ses meilleurs commentaires sur l'Écriture, son catalogue des auteurs chrétiens… De cette période date également la majeure partie de ses textes polémiques contre des hérétiques dits pélagiens, ce qui entraîna de violentes luttes au moment de sa mort.

Il est l'un des quatre  Pères latins de l'Église (avec Augustin, Ambroise et Grégoire), et sa  Bible en latin appelée, Vulgate, a été la traduction officielle de l’Eglise catholique jusqu’à une date récente.

 

Il existe deux façons de le représenter soit en ermite ascétique, soit en savant entouré de livres.

 

Il passe, dans l'histoire, pour l'un des plus mauvais caractères de la communion des saints. Mais son affectivité exacerbée le rend très proche de nous. On le plaint d'avoir été irascible et vindicatif.

 

BONNE FETE AUX JEROME 

Demain nous fêterone les Justin 

Partager cet article
Repost0

commentaires